Elaphe schrencki

07210-1.jpg

La couleuvre de l'Amour est originaire de l'ancienne URSS et se rencontre également en Asie Centrale.

Description, taille :

Moins colorée que certains Colubridés nord-américains, la couleuvre de l'Amour est néanmoins un très beau serpent de bonne taille (1,50 m), avec une couleur de fond assez foncée allant du gris au marron foncé, voire noir, marquée d'une vingtaine de bandes transversales blanches ou jaunes. Certains spécimens, en raison de leur livrée, font ainsi penser à un autre Colubridé, le serpent des palétuviers, Boiga dendrophila.

Habitat et mœurs : 

Ce serpent fréquente une très grande variété de biotopes (ce qui caractérise son fort degré d'adaptabilité, y compris à la vie en terrarium), depuis les zones boisées, les steppes, voire la proximité des habitations. Essentiellement terrestre, il n'hésite cependant pas à faire un petit tour dans les buissons, à la recherche d'éventuelles proies (oisillons). À cet égard, il est assez comparable à sa proche cousine nord-américaine, Elaphe obsoleta.

Maintenance : 

En captivité, il a besoin d'un terrarium de taille moyenne (80 à 100 cm de long, pour 50 cm de large), avec un sol garni d'éclats de bois, des cachettes au sol et quelques branches de fort diamètre pour grimper. Le bol d'eau, assez grand pour permettre au serpent de s'immerger en période de mue, est bien entendu incontournable. La température de jour sera de 30 °C au point chaud, contre 25 °C au point froid, abaissée à 20 °C environ la nuit. Sur le plan alimentaire, Elaphe schrenki est l'une des espèces les plus faciles… et enthousiaste (attention à l'obésité). Elle accepte sans aucune difficulté les rongeurs de taille adaptée (souriceaux, puis souris adultes ou jeunes rats dans le cas des adultes).

p1080010-1.jpg
Reproduction :

Cette espèce se reproduit facilement en captivité, mais nécessite toutefois une période de repos d'environ 2 mois à 10 °C. La fin de celle-ci est suivie de l'accouplement, qui donne lieu à la ponte environ 40 jour après. Elle comprend en moyenne 12 œufs, qui mettent environ 40 jours pour éclore, avec une incubation menée à 28 °C. À la naissance, les jeunes mesurent une trentaine de centimètres et acceptent généralement sans difficulté les souriceaux après la première mue.

Nota : Cette espèce, peut être à cause de sa couleur peu spectaculaire (encore que…) n'est pas aussi populaire que certaines de ses cousines (Elaphe guttata, Lampropeltis spp.). Elle gagne pourtant à être connue, de par sa facilité de maintenance et son caractère familier. Elle est particulièrement recommandée aux débutants.

×