La zootechnie , compte rendu de conférence

PREVENTION DES RISQUES MEDICAUX EN TERRARIOPHILIE
Par frederic V., Clinique Vétérinaire du Caducée 59120 Lille - Loos




Le sujet du jour : LA BASE DE LA PREVENTION : LA ZOOTECHNIE


La Zootechnie représente 80 % des bases de la prévention, elle comprend :

- les particularités anatomo-physiologiques
- les organismes infeodés à un biotope précis
- la maintenance en captivité dans un biotope reconstitué


Tout manquement aux bonnes conditions de la maintenance aura donc une incidence soit

- Metabolique
- Infectieuse
- Toxique ou Traumatique
Il s'agit du M.I.T.

1 - Température & Sources de chaleur
Les incidences Métaboliques
Ce sont des animaux poilkilothermes : à température interne variable. En moins de 6 heures, ils prennent la téparature externe.
* le respect de la Zone de Température Physiologique Optimale (Z.T.P.O.) est un impératif métabolique reptilien.
* en dessous ou au dessus : le matabolisme s'inactive = arrêt des transformations moleculaires & energitiques des cellules.
* l'hibernation & l'estivation sont des processus evolutifs & physiologiques de contrôle de ces sorties de plages thermiques.
* les fluctuations physiologiques de températures au sein de la Z.T.P.O. engendrent des reponses hormonales (thyroïdiennes) --> la croissance & la mue sont sous la dépendance de ces fluctuations.
* les reptiles sont des animaux uricothéliques : la déshydratation engendre une précitation de l'acide urique (goutte).

Les incidences Infectieuses
Le Vivarium est un biotope reconstitué chauffé, autrement dit une étuve. Le surpeuplement bactérien & fongique de l'environnement y est rapide.
En dessous ou au dessus de la Z.T.P.O., le système immunitaire est incompétent et les infections bactériennes et/ou fongiques sont facilitées.

Les incidences Toxiques ou Traumatique
Ce sont des animaux ectothermes, ils nécessitent une source de chaleur externe pour atteindre la Z.T.P.O.
* leur système nerveux est bésé sur des arcs reflexes (processus évolutifs & physiologiques).
* les risques de brulûres sont permanents en captivité

règles préventives :
- thermostat d'ambiance
- maintien de la Z.T.P.O. par contrôle permanent (mesure & receuil)
- protection de toute source de chaleur
- préparation 2 à 3 mois avant les sorties de la Z.T.P.O. désirées (hibernation, estivation, transport)



2 - Lumière & Photoperiode
Les incidences Métaboliques
Ce sont des animaux incapables de transformer la vitamine D2 végétale en vitamine D3 animale.
* Il existe uniquement 2 sources de vitamines D3 :
- la consommation de l'organe de reserve (foie)
- la photoconversion du cholesterol cutané
* L'exposition à une source d' UVB compétente pour la synthèse de vitamine D3 est un impératif metabolique pour tout reptile herbivore et/ou insectivore.
* Tout défaut de spectre UVB engendrera une Maladie Osseuse Metabolique (M.O.B.) au large pectre clinique osseux & extra-osseux

Les incidences Infectieuses
La photopériode & ses fluctuations saisonnières engendrent des réponses hormonales (thyroïdiennes).
La croissance & la mue sont sous la dépendance de ces fluctuations.

Les incidences Toxiques ou Traumatique
Indirectement liée à la M.O.M. : fragilité du squelette facilitent les fractures.
La Keratite liée à l'usage d'un spectre UVI inadapté à l'espece.

règles préventives :
- spectre UVB compétent pour la synthèse de la vitamine D3
- spectre adapté à l'espèce (à son exposition physiologique)
- spectre non entravé (distance & obstacle)
- dispositif UVB régulièrement remplacé
- adapter la photopériode & son évolution saisonnière à l'espece


3 -Humidité
Les incidences Métaboliques
* Coprostase (defauts d'evacuation)
* Rétention d'oeufs post ovulatoire
* Persistance de mue

Les incidences Infectieuses
Le Vivarium est une étuve. Son surpeuplement bacterine & fongique y est facilité si l'humidité résiduelle est importante.

Les incidences Toxiques ou Traumatique
Une persistance de mue engendrent une gangrène humide puis sèche, se soldant par une amputation.

règles préventives :
- hygrométrie d'ambiance
- maintien de l'hygrométrie par contrôle permanent (mesure & receuil)
- paramètres physiques résultant & dépendante de la température du renouvellement d'air : valeur permanente inaccessible
- corrections sporadiques & permanentes (pulvérisations)


4 -Aeration & Qualité d'air
Les incidences Métaboliques
Peu d'incidence métaboliques
Ce sont des animaux résistant à l'anaérobiose avec une grande capacité d'extraction d'oxygène.

Les incidences Infectieuses
Le Vivarium est une étuve, son surpeuplement bactérien & fongique est rapide.
Leur système respiratoire est primitif, les infections respiratoires primaires ou secondaires sont facilitées si l'aération est insuffisante ou si il y a fluctuation des courants d'air.

Les incidences Toxiques ou Traumatique
Elle est liée à l'ambiance externe au vivarium :
* fumée de cigarettes
* vapeur de cuisine (intoxication au teflon)
* surodorants d'ambiance

règles préventives :
- créer un circuit de renouvellement d'air (entree basse et sortie haute)
- adapter les vioes d'entree & d'extraction d'air aux besoins de l'espèce
- isoler les activités humaines des activités d'elevage


5 -Hygiène & Sécurité
Les incidences Métaboliques
Incidences très graves

Les incidences Infectieuses
Le Vivarium est une étuve, son surpeuplement bacterien et fongique est rapide.
* des nettoyages réguliers avec des agents tensioactifs (produit vaisselle) permettent le decollage du microfilm lipidique protégeant les Agents Vivants Pathogènes (A.V.P.) et leur destruction (90 à 98 %)
* la desinfection détruit les A.V.P. résiduels (javel). Seule elle serait inéfficace
* un vide sanitaire permet l'épuisement des A.V.P. très resistants

Les incidences Toxiques ou Traumatique
Toxixité par contact et/ou ingestion donc rinçage obligatoire

règles préventives :
- protocole régulier (1 fois par an)
- avant une nouvelle espèce
- évacuer tout résidu de substance de nettoyage ou de desinfection (rinçage & sechage)
- durée de vie de bactéries


6 -Ambiance, Aménagement & Stress
Les incidences Métaboliques
* rétention d'oeufs en l'absence de site de ponte
* création de stress (de predation, de compétition ...) par :
- le surpeuplement
- le non respect du sex ratio
- le mélange d'especes
- le manque d'espace
- l'absence de cachettes
- les manipulations excessives
Le stress généré conduit à l'hypersécrétion de cortisol, puissant anti-inflammatoire favorisant l'apparition d'infections.

Les incidences Infectieuses
Les incidences infctieuses secondaires à l'hypersécrétion de cortisol induite par le stress.

Les incidences Toxiques ou Traumatique
* substrat occlusif
* traumatisme par chute, abrasion rostrale, par ingérence d'activité
* toxicité par contact et/ou ingestion avec des plantes toxiques, des substances de conception

règles préventives :
- repecter le peuplement admissible
- eviter les manipulations inutiles
- savoir adapter l'habitat au stade physiologique (ponte...)
- etudier le risque traumatique & toxique de chaque composant de l'habitat
- separer les activités humaines & celles de l'elevage


7 -Alimentation & Sécurité
Les incidences Métaboliques
Les nutriments : protides, lipides, glucides, vitamines, mineraux & autres oligo éléments.
Tout excés ou défaut de l'un des nutriments aura de lourdes répercussions sur l'état metabollique.

Les incidences Infectieuses
* alimentation : voie d'entrée d'agents infectieux
* digestion : voie de sortie & de contagion potentielle

Les incidences Toxiques ou Traumatique
* traumatismes liés à l'ingestion (pattes vulnérantes)
* ingestion d'aliments toxiques
Attention à l'inversion de la prédation (quand un arc réflex est changé) --> donner du mort

règles préventives :
- fournir une alimentation la plus adaptée à l'espèce (variée plus proche)
- ne pas fournir d'aliments vecteur d' A.V.P.