Anatomie et capture de proies

SQUELETTE DES SERPENTS:

Le crâne des serpents est très flexible, ce qui permet au mâchoires de bouger de façon indépendante et de plus, la mâchoire inférieure est jointe seulement que par un liguament élastique, ce qui offre une plus grande flexibilité. L'os carré (en orange sur l'image) permet aux mâchoires de bouger autant de façon verticale ou horizontale. A l'aide de leurs dents courbées vers l'arrière et la flexibilité des mâchoires, les serpents n'ont pas de difficultés a avaler une proie.

Crâne de serpent montrant la flexibilité des mâchoires:


image: www.livescience.com

Le squelette des serpents, ne possède pas de sternum et cela permet aux côtes de s'écarter. Grace a cela, ils peuvent avaler de très grosses proies.

Squelette de serpent:



ORGANES DES SENS:

Les sens jouent un grand rôle dans la recherche des proies.


-- Le sens le plus utilisé chez les serpents est l'odorat. A l'aide de leur langue fourchue, des particules d'odeur sont captées et amenées a l,organe de Jacobson qui est situé au palais. Par la suite, les informations se rendent au cerveau.

Organe de Jacobson:


image: www.worldbook.com

- La vision est aussi utilisée lors de la recherche de proies. En règle générale les serpents qui possèdent des pupilles verticales ont une très bonne vision de nuit et ceux qui possède des pupilles rondes, ont une très bonne vision diurne. Les serpents-liane possèdent des pupilles horizontales qui leur permet une vision a 180 degrés.

-- Certains serpents comme la plupart des boidae et les crotalinae, possèdent des fossettes thermosensibles. Ces fossettes sont situées le long de la mâchoire chez les boidae et elles sont situées entre l'oeil et la narine de chaque côté de la tête chez les crotalinae. Ces fossettes, qui sont très développées chez les crotalinae, servent a capter la chaleur d'une proie pour ainsi déterminer la distance a laquelle se trouve la proie. Chez les crotalinae, elles peuvent captées des changement de température ausi faible que 0,2 C.

LA PRÉDATION :

En gros, chez les serpents, il existe 2 types de prédation (recherche de proies): la prédation passive et la prédation active...

PRÉDATION PASSIVE:

Les serpents qui font de la prédation passive, sont ceux qui attendent que leurs proies viennent a eux. En règle générale, ce sont des serpents qui ont un corps massif et qui sont bien camoufflés grace a leur coloration et leurs motifs. Ces serpents peuvent passer plusieurs jours au même endroit et dans la même position en attente d'une proie.

PRÉDATION ACTIVE:

Beaucoup de serpents font de la prédation active en recherchant leurs proies. Plusieurs de ces serpents vont même chercher leurs proies dans des terriers, des fissures rocheuses, sous la couverture végétale, etc. La grande majorité des colubridae et des elapidae sont des prédateurs actifs.

ANATOMIE vs CAPTURE DES PROIES :

-- La vision est aussi utilisée lors de la recherche de proies. En règle générale les serpents qui possèdent des pupilles verticales ont une très bonne vision de nuit et ceux qui possède des pupilles rondes, ont une très bonne vision diurne. Les serpents-liane possèdent des pupilles horizontales qui leur permet une vision a 180 degrés.


- Certains serpents comme la plupart des boidae et les crotalinae, possèdent des fossettes thermosensibles. Ces fossettes sont situées le long de la mâchoire chez les boidae et elles sont situées entre l'oeil et la narine de chaque côté de la tête chez les crotalinae. Ces fossettes, qui sont très développées chez les crotalinae, servent a capter la chaleur d'une proie pour ainsi déterminer la distance a laquelle se trouve la proie. Chez les crotalinae, elles peuvent captées des changement de température ausi faible que 0,2 C.

- Les serpent n'ont pas le sens de l'ouĩe très développé mais parcontre, ils sont sensibles aux vibrations. Cela permet aux serpents de savoir si une proie ou un ennemi approche d'eux.

TECHNIQUES DE CAPTURE DES PROIES

En gros, il existe 3 techniques de capture qui sont employées selon les espèces:

LA CONSTRICTION:

Les Boidae et beaucoup de Colubridae, utilisent cette technique qui consiste a s'enrouler autour de la proie jusqu'a ce que axphisie s'en suive. Certains serpents vont saisir la proie et ensuite la coincer sur un objet ou avec leur corps. Différents types de proies sont tués de cette façon: mammifères, oiseaux et reptiles.

L'ENVENIMATION:

Certains colubridae, les elapidae et les viperidae possèdent du venin qui est introduit dans la proie lors de la morsure. Cette technique très évoluée, permet de tuer la proie d'une façon rapide et sans risque de blessure pour le serpent. Les différents types de venins, agissent soit sur le système nerveux, la circulation sanguine, les cellules, etc.. Certains venins vont provoquer (par destruction des tissus) une prédigestion de la proie. Différents types de proies sont tuées de cette façon: mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens, poissons et invertébrés.

L'INGESTION DE PROIES VIVANTES:

Les serpents non-venimeux qui se nourrissent d'amphibiens, de poissons ou d'invertébrés, vont avaler leurs proies vivantes. Certains de ces serpents possèdent des crochets arrières qui leur permettent de dégonfler les grenouilles ou crapauds dont ils se nourissent.

Et pour terminer, voici 2 cas particuliers:

LES SERPENTS MANGEURS D'OEUFS:

Les serpents des genres Dasypeltis et Elachistodon, se nourrissent exclusivement d'oeufs d'oiseaux. Le Dasypeltis avale l'oeuf pour ensuite briser la coquille a l'aide de vertèbres pointues, pour ensuite avaler le contenu et recracher la coquille.
LE SERPENT MANGEUR DE CRABES:

Bien que ce ne soit pas le seul serpent a consommer des crustacés, le Gerarda prevostiana est le seul serpent qui démembre sa proie pour la manger.